Image default

UN NOUVEAU YAOURT A LA GRECQUE BIO & ECOLO

LE PRODUIT

Du yaourt à la grecque en grand pot de 450g produit à partir de lait entier, crème, poudre de lait issus de l’agriculture biologique et de ferments lactiques – fabriqué par la coopérative Eurial avec le lait de vache bio de 300 coopérateurs laitiers situés dans l’Ouest de la France.

DESCRIPTION

Le yaourt « à la grecque » est une version revisitée de l’authentique yaourt grec fabriqué le plus souvent avec du lait de brebis, beaucoup plus riche en matières grasses que le lait de vache. Du coup, pour obtenir la consistance et la « crémosité » de la version héllénique, on trouve dans la recette du lait entier et de la crème.

Après avoir pris soin de bien re brasser votre yaourt et notamment la partie qui s’est déposée sur l’opercule après transport, vous pourrez apprécier son onctuosité et sa petite pointe d’acidité, si vous le consommez nature. Mais ce grand format de yaourt est idéal pour composer votre propre combo avec, au choix : miel, confiture, céréales, fruits, amande, noix, noisette…

Caractéristiques spécifiques

Les coopérateurs d’Eurial – en tout cas ceux qui sont présentés sur le site de la marque – ont souvent fait le choix de convertir leur exploitation en bio suite aux crises de surproduction du lait. C’est donc un choix économique avec + 10 centimes d’euro environ pour le litre de lait bio… ce qui n’est finalement pas énorme compte-tenu des coûts plus élevés de conduite d’exploitation en bio. 

Mais c’est aussi un choix éthique pour, d’une part, redonner du vivant et de la qualité au sol en banissant les fertilisants chimiques et, d’autre part, améliorer le bien-être des animaux : moins de productivité attendu, recours à l’homéopathie et aux huiles essentielles plutôt qu’aux antibiotiques et aux antiparasitaires ; c’est donc un choix de meilleure santé du troupeau et des hommes.

Au niveau nutritionnel, le yaourt a un apport calorique de 97kcal aux 100g avec 8,5g de matières grasses dont 5,5g saturées et 2 g de sucres. L’apport en protéines et de 3,2g.
A noter enfin que vous pouvez retirer facilement l’étiquette en carton autour du pot pour la trier avec l’opercule en alu.

Prix de vente

2€03 le pot de 450g soit 4€51 le kg de yaourt à la Grecque bio.

Focus marché** du yaourt à la grecque

Avec 53000 tonnes, ce segment connaît une progression insolente de +29% en 2019 et continue d’attiser les convoitises sur un marché français des yaourts (950.000 tonnes) en décroissance régulière (-1,2% en 2019).

C’est Nestlé, inventeur du concept « à la grecque » au début des années 90, qui en reste le leader avec 26% du marché en volume et 33% en valeur.
Les marques de distributeurs s’y sont depuis largement installées avec une offre environ 30% moins chère et ont conquis 69% du marché en volume et 58% en valeur.

L’appellation somme toute descriptive et franco-française de « yaourt à la grecque » s’est donc progressivement banalisée et on comprend alors la stratégie de Nestlé qui l’a faite passer au second plan au profit de la marque internationale Yaos. Stratégie payante puisque Yaos surperforme le marché avec une progression de +40% en volume en 2019

Le reste du marché, soit 5% en volume et 8% en valeur, se partage entre de nombreux nouveaux acteurs, au rang desquels les fabricants grecs Lynos, Delta et Total mais aussi donc Eurial en bio et Le Petit Basque et Vrai en version au lait de brebis.

A noter enfin la quatrième tentative de Danone pour pénétrer ce marché : après l’échec au milieu des années 90 du « véritable yaourt grec » acheminé en France depuis la Grèce, celui de Ilios en 2012 puis l’introduction du straggisto en 2018 (dans la surprenante gamme des « Danone du Monde »), véritable recette du yaourt grec égoutté mais fabriqué en Normandie et crédité de 0,1% du marché en volume, Danone lance la marque Oïkos, une gamme de « plaisirs méditerranéens » fabriqués cette fois en Espagne et sans y apposer son logo

** Chiffres marché : source panel distributeurs cumul annuel mobile Juin 2019

 Mon avis au final : Les consommateurs français aiment tellement la Grèce et son imaginaire de maisons blanches et bleues des Cyclades qu’ils se sont totalement appropriés le concept du « yaourt à la grecque » fabriqué en France avec du lait de vache. En moins de trois décennies, ce qui n’était alors qu’une niche pèse aujourd’hui 153 M€ de chiffres d’affaires (distributeurs) et connaît encore en 2019 une progression stupéfiante de 36,5% en valeur !

La marque 300 & bio de la coopérative Eurial l’a bien compris et propose ici un produit gourmand fabriqué avec le lait de ses 300 coopérateurs engagés dans l’agriculture biologique, conditionné dans un grand pot plus écologique et avec un bon rapport qualité/ prix.

Sur un segment de marché où la concurrence s’intensifie, qui sortira vainqueur de cette course de… Marathon ?

Autre Articles

Laisser un commentaire

* En utilisant ce formulaire, vous acceptez le stockage et le traitement de vos données par ce site.